Qantice
Qantice
The Cosmocinesy (2009)
genre : Heavy Metal Symphonico-progressif
9.5/10
Brennus / Socadisc


Le vaisseau spatial de la pochette est une invitation au voyage, un voyage vers les univers de Star Wars, de Dune… vers tous ces univers de science-fiction cohérents. De sa renaissance à son passage chez les pirates, nous suivons les aventures d’Alsrick, parti à la recherche de sa planète. The Cosmonesy se vit comme la bande-originale d’un film car chaque chanson colle parfaitement aux textes, qu’il est vivement recommandé de lire pendant l’écoute pour pleinement s’immerger dans cette śuvre.

Oui, il s’agit d’une śuvre car The Cosmocinety est d’une rare richesse et possède un véritable pouvoir d’évocation. Ainsi, on navigue dans l’espace de planète en planète, et le dépaysement est permanent car les compositions et les atmosphères sont très variées. Ainsi, au détour d’une chanson, d’un passage instrumental, d’une partie de Ulean Pipe, de flûte baroque ou de violon, des paysages apparaissent et vous entraînent aussi loin que votre esprit le permet. Musicalement, la palette est vraiment très large : entre speederies baroques (le solo de « The Question »), musique celtique (comment ne pas se croire dans un bouge empli de pirates à l’écoute de « Pirates » et son violon endiablé ?) alors que « Ocean Eclipse » est un magnifique moment de calme. Les parties heavy de Qantice font globalement penser à Angra période Angel Cry mais l’apport des divers instruments précités est un plus indéniable et s’intègre parfaitement à l’ensemble. Le travail réalisé sur l’orchestration est phénoménal et sans faute de goût.

Composer est une chose, l’interpréter et l’arranger en est une autre. Tony Beaufils, le créateur de l’ensemble, est un très sérieux musicien dont les connaissances vont bien au-delà du métal (classique, musique médiévale … etc). Et puis, quel guitariste ! Vince, le chanteur, outre ses qualités techniques, a un timbre faisant parfois penser à André Matos (Angra, Shaaman) mais il n’abuse pas des aigus. La section rythmique est à l’avenant et a reçu le renfort de l’excellent bassiste Cyril Verez sur 3 titres. Ayant une vision globale de son śuvre, Tony Beaufils a apporté un soin particulier à l’artwork de l’album et la version romane de cette histoire est en cours d’écriture.

Il en est qui, pour leurs coups d’essai, veulent des coups de maître et c’est bien le cas pour Qantice. The Cosmocinesy a tout pour cartonner et puis, qu’on se le dise une bonne fois pour toute, il n’est pas nécessaire d’être Allemand pour faire du Heavy de qualité.

Site : http://www.myspace.com/qantice

Site : http://www.qantice.com

Breizhjoker